Bienvenu(e)s !
12 février, 2013, 19 h 36 min
Classé dans : Vie du club

Bienvenu(e) sur le site du club de jeu de paume

de La Bastide Clairence !

    JEUNES2

Le jeu de paume est un sport qui séduit par son élégance, sa finesse, son originalité et sa vivacité et sa relative complexité. La pratique du jeu de paume a l’avantage de séduire toutes les tranches d’âge qui s’y adonnent avec passion. De plus en plus d’amateurs souhaitent découvrir ce sport qui allie agilité, adresse, esprit sportif, courtoisie, effort physique et stratégie.

Les règles de chasse, spécifiques au jeu de paume, qui au début paraissent assez compliquées, donnent tout leur sens à ce jeu qui n’est pas seulement un sport ou l’on frappe une balle avec une raquette, mais est aussi un jeu de stratégie et de tactique qui demande réflexion et sagacité.

La création récente du club de Jeu de Paume de Labastide-Clairence, nous permet de fédérer et de réunir les joueurs de la région, d’organiser des tournois, de prendre contact avec les fédérations étrangères, et de faire découvrir à tous ce sport si passionnant et si attachant à un plus large public.

Si vous désirez essayer ce sport, venez nous rejoindre sur les carreaux (trinquet) :

  • La samedi après-midi à La Bastide Clairence au trinquet Gartxot – 14H00 à 17H00
  • Le dimanche après-midi à Itxassou au trinquet Balaki – 14H00 à 19H00

 

N’ hésitez pas à nous contacter !

Ghislaine Potentier : 05 59 70 22 78 / 06 72 29 32 69

Mail : jeudepaume.bastida@yahoo.com



Coupe St valentin 2015
11 mars, 2015, 16 h 20 min
Classé dans : Actualités,Rencontres du club

 Nous sommes heureux de vous inviter à

St Valentin 2015-1

Le samedi 14 mars 2015 – à La Bastide Clairence  – Trinquet Gartxot

(possibilité de prolonger le jeu le dimanche 15 mars)

Nous acceptons tous les couples, à vous de choisir votre partenaire et si il ou elle n’est pas trouvé(e), nous vous trouverons un(e) partenaire. Le tournoi se tiendra au trinquet Gartxot de La Bastide Clairence le samedi 14 mars 2015. Les parties commenceront à 10h. Pour le midi prévoyez un pique-nique, on trouvera une place où manger sans souci avec les équipements souhaités (cafetière, micro-ondes…) Le soir nous pourrons terminer cette belle journée avec une remise des prix et collation. Cette année le trophée est encore « made in Bastida », par les soin de Pablo !

Clôture des inscriptions 08 mars 2015.

fichier pdf Inscription St Valentin 2015



Les expressions issues du jeu de paume
3 mars, 2014, 23 h 16 min
Classé dans : Histoire du jeu paume

Les expressions issues du jeu de paume

Certaines expressions françaises sont issues de l’univers de la paume. Dans la plupart des cas, leur origine est souvent oubliée et leur sens parfois altéré, mais leur passage dans le langage courant témoigne de l’extraordinaire popularité passée de ce jeu. 

 

Prendre la balle au bond…

Prendre la balle au « bond », c’est saisir la balle avant le « rebond » au sol : à la volée. Maîtriser ce coup était le gage de la qualité et de la vivacité d’un joueur. Dès la Renaissance, l’expression est utilisée pour désigner « l’esprit vif » d’un interlocuteur lors de différents échanges verbaux.


Qui va à la chasse… perd sa place

La « chasse » est un point particulier du jeu de paume. Lorsque cette chasse est obtenue les joueurs changent de côté. Le joueur au service… « perd sa place » favorable. L’origine de cette expression ayant été oubliée, elle a pris par la suite un tout autre sens.
 

 Tomber à pic

Si la balle tombe au pied du mur du fond, côté dedans, elle marque une chasse « pic ». Avoir la possibilité de réaliser ce point, à certains moments décisifs de la partie, assure un avantage indéniable au joueur l’ayant réussi. « Tomber à pic », c’est donc faire le bon point au bon moment.


Rester sur le carreau

Le sol d’un jeu de paume était autrefois constitué de carreaux, qui auraient donné le nom au sol même du jeu. L’expression « rester sur le carreau » est devenue symbole de la chute de l’adversaire. Soit qu’il tombât en voulant rattraper la balle, soit simplement qu’il perdit la partie.


Épater la galerie

Les galeries sont les espaces couverts ceinturant le jeu de paume où se tenaient les spectateurs. A partir de la Renaissance, la galerie désigne les spectateurs. Épater la galerie signifie disputer une partie en suscitant une admiration à en couper les jambes : « é-patter ».

 

Jeu de main, jeu de vilain

Joué d’abord à main nue, le jeu de paume évolue à la fin du moyen âge vers un jeu de battoirs ou de raquettes. La raquette et le battoir étant des objets d’un certain prix, leur usage les réservent par définition à la « noblesse ». Pour les « vilains », Le jeu reste un « jeu de main ».
 

 Tripot

A l’origine, le mot de tripot designe la salle de jeu de paume. Très tôt, des paris parfois truqués se développent sur les parties. Ces paris et l’installation d’autres jeux ont donné mauvaise réputation aux jeux de paume. Ainsi au cours du XVIIe siècle le terme « tripot » devient péjoratif.

 

Avoir l’avantage

Être à un point de gagner le jeu. La formule passée dans le langage courant est issue du jeu de paume. Elle est toujours utilisée dans le comptage des point au tennis. Le mot de « tennis » lui même proviendrait de « Tenetz » employé à la paume pour avertir l’adversaire avant de servir.
 

 Bisque, bisque, rage !

Une « bisque » est un « point gagnant » dont le joueur peut bénéficier une fois dans la partie au moment de son choix. Le gain du point, et souvent même du jeu, par l’usage de cette sorte de « joker », entraine bien souvent la rage et le dépit de l’adversaire. Cet usage est quasi abandonné.
 

15, 30, 45, 60

Le tennis moderne puise son essence dans les règles du jeu de paume. Ainsi peut-on retrouver de nombreuses similitudes entre les deux jeux. Le comptage des points est l’un des exemples. Le « 45″ trop long à énoncer est devenu « 40″ et le « 60″ est devenu tout simplement « jeu ».


Peloter

Peloter désignait le fait de jouer à la paume sans compter les points, pour le plaisir. C’est le jeu avant la partie. Certains auteurs ont repris les termes de la paume pour relater de manière elliptique les badinages de l’amour et certains mots sont ainsi passés dans le langage familier.
 

Les enfants de la balle

A l’origine, « Les enfants de la balle » sont les enfants des Maîtres paumiers. Leur adresse proverbiale les a immortalisés. A partir du XVIIe siècle, Les enfants de comédiens utilisant les salles de jeu de paume pour leurs représentations deviennent  aussi des « enfants de la balle ».

 


12345...10

football infos |
Menalich Pronostic Foot |
Le Fondeur pyrénéen |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Volleyvic3
| Profcostanzo
| Blocxchevalgirl