Histoire du jeu de paume
12 février, 2013, 16 h 30 min
Classé dans :

Histoire du jeu de paume paume2-200x300Le jeu de paume, vénérable ancêtre de tous les jeux de balles avec raquettes, se pratique en France depuis le Moyen Age 

Il existe deux sortes de jeux de paume : la longue paume qui se joue en extérieur et qui a donné naissance au Pays basque au rebot et au « bota luze », et la courte paume, plus commune, qui se pratique dans un espace fermé de la taille d’un trinquet (qui n’est rien d’autre qu’un jeu de paume modifié), avec comme au tennis, un filet au milieu et des joueurs se faisant face, et qui a donné naissance au pasaka et au tennis.

Le jeu de paume a connu en France où il est né une extraordinaire popularité jusqu’au début du XVIIIème siècle, il existait des “tripots” (salles de jeux de paume) dans toutes les villes, mais ce sport est ensuite progressivement tombé en désuétude.

Le “Jeu des Rois” et le “Roi des Jeux” a été pratiqué par plusieurs rois de France depuis Louis XI, Henri IV et François Ier étaient de fervents paumiers, mais, loin des préjugés qui l’accompagnent encore de nos jours, il était aussi très populaire dans toutes les couches de la société, étudiants, bourgeois, artistes, commerçants, ouvriers s’y adonnaient avec passion.

Le jeu de paume s’est répandu dans plusieurs pays d’Europe : Pays-Bas, Belgique, Italie, Allemagne, Autriche, Espagne, Russie, Suède, Tchécoslovaquie, Angleterre, Ecosse, Irlande, etc…

Il a donné naissance à quantité d’expressions qui sont passées dans le langage populaire : “Epater la galerie”, “Qui va à la chasse perd sa place”, “Rester sur le carreau”, “Se tenir à carreau”, “Jeux de mains jeux de vilains”, “Prendre la balle au bond”, “Enfants de la balle”, “Faire faux bond”, etc…

Progressivement abandonné en France pour diverses raisons, le jeu de paume a été récupéré et cultivé en Angleterre depuis le XVème siècle ; c’est le pays qui compte à l’heure actuelle le plus grands nombre de “tripots” (salles de jeux) et de licenciés dans le monde.

Le jeu de paume est aussi pratiqué aux Etats-Unis et en Australie, le champion du monde actuel, Robert Fahey, est australien.

AU PAYS BASQUE

Au Pays basque, le jeu était autrefois très répandu et très populaire, mais à la fin du XIXème siècle, la plupart des jeux de paume furent modifiés en trinquets par les joueurs de pelote basque, inventeurs du jeu de blaid – suppression du filet, pelote contre le mur – qui coïncida avec l’invention de la balle en caoutchouc qui nécessitait plus d’espace, et l’arrivée du chistéra.

Le plus grand champion de jeu de paume, personnage emblématique et légendaire de ce sport exigeant, était basque et s’appelait Pierre Etchebaster, natif de Saint-Jean-de-Luz, Champion de Monde de 1928 à 1956 ! C’est encore aujourd’hui la référence absolue dans le monde entier.

Il existe encore au pays Basque de nombreux vestiges de ces anciens jeux de paume aujourd’hui transformés en trinquets, comme le Trinquet Saint-André à Bayonne, rue du Jeu de Paume, ou le trinquet de Labastide Clairence, le plus ancien au monde puisqu’il date de 1509-1511 et fait l’admiration des “aficionados”.


Pas de commentaire
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

football infos |
Menalich Pronostic Foot |
Le Fondeur pyrénéen |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Volleyvic3
| Profcostanzo
| Blocxchevalgirl